Ah la famille…

Depuis quelques semaines, je suis rentrée dans ma famille, chez mes parents, dans mon bled,  après avoir quitté ma petite piaule d’étudiante, enchainé quelques camps, soirées d’anniversaires ou de fin d’année,  et des babysittings. Me revoilà donc au bercail, dans cette ambiance si particulière d’une famille nombreuse. Bref. Dans une semaine, c’est la rentrée. C’est l’horreur, à la maison! Maman qui prépare ses cours, les deux petites qui se disputent, l’ainée qui rédige son mémoire, l’ado qui fait ses devoirs de vacances de maths… Re-bref, c’est assez agité. Le truc, c’est que moi, j’ai oublié comment on fait pour survivre à ça!! C’est la jungle, ici! Des contrées hostiles, et tout!! Après un an de vie quasi monastique, seule dans ma chambre de pavillon de banlieue, les sœurs, je ne sais plus comment ça marche. Les mamans stressées non plus.

Alors je redécouvre la vie de famille. Les repas sont longs. Les nuits sont écourtées. (Je ne dis pas courtes, parce que si Maman lit ça, elle me prive de dessert jusqu’à la fin des vacances pour mauvaise foi! ;)) Les nerfs et les tympans sont mis à l’épreuve. Le travail n’avance pas. Le linge disparait mystérieusement dans les armoires des petites sœurs. La vaisselle est, elle aussi, beaucoup plus longue que lorsque l’on est seule. De même, la préparation des repas, le ménage, le repassage… ( et patati et patata, toute la journée ça n’arrête pas… !)

Mais la vie de famille, c’est quand même cool. Parce que le café aussi, est plus long. Parce que chanter un gospel seule, c’est moins cool que de le chanter à 10 et à 4 voix. Parce que les petites soeurs, c’est quand même trop chou… (« Devine quel âge j’ai dans mon verre!! ») Parce que pour préparer le diner, je ne suis pas toute seule dans ma cuisine à éplucher mes légumes, et je ne suis pas non plus seule pour les manger. Parce qu’en famille, la vie n’est jamais glauque. Parce qu’en famille, on a des occasions beaucoup plus concrètes de réflexion que dans des dissertations littéraires (du type: « La rentrée est dans une semaine. Dans quel lycée inscrit-on Jacqueline? » Ça c’est du concret!).

Ah la famille… On les zaime bien, hein, les parents, les frères et soeurs… Certes, on est content quand ça s’arrête, mais…

Publicités

3 réflexions sur “Ah la famille…

  1. « après un an de vie quasi monastique » Ah ? Avec en moyenne un cinéma par mois et une ou deux chouille pas trimestre c’est monastique aussi ?

    Enfin bwef, retrouver son train d’étudiant est effectivement beaucoup agréable quand on retrouve un colocataire (franco-italien). Mais la vie de famille se fait quand même attendre !

    J'aime

    1. les chouilles, c’est pas vrai! et monastique, ca veut dire que je vivais seule dans ma mansarde sous les toits, comme cendrillon, en attendant mon prince charmant…

      J'aime

  2. Ahahah je suis exactement pareille ! Je savoure les cafés, les parties de tarot et les chansons à pleins de voix, mais qu’est-ce que ça va me faire du bien de retrouver mon petit train-train perso, ma chambre silencieuse, et mes horaires normaux !^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s