Jo-Wilfried Noah?

Quelqu’un qui m’est (très) cher m’a lancé un défi: écrire un article « posé », sans m’énerver ou m’exalter, ou tout ce genre de choses. Défi difficile pour la folle entière et enthousiaste que je suis, mais défi impossible à ne pas accepter pour mon orgueil. Défi relevé, donc. Et j’ai décidé d’écrire sur le match de Tsonga contre FEDERER d’hier, 4 juin 2013, en quarts de finale de Roland Garros. Y’en a bien qui sont fan de foot, moi, je suis fan de tennis, comme vous devez le savoir si vous me lisez depuis longtemps. Je vous proposerai ensuite cet article tel que je l’aurais écrit sans ce petit défi.

Ce match, donc. Match bref puisqu’il n’a duré qu’ 1heure 51, et que 3 sets, remportés par Tsonga face au MAÎTRE FEDERER. 3 sets, 7-5 6-3 6-3. Que s’est-il passé pour que Roger se fasse avoir de la sorte?On n’avait pas vu Jo jouer comme ça depuis sa finale en 2008 contre Djokovic à l’Open d’Australie. Sauf que depuis, il a mûri, il a vieilli, et il a énormément progressé sur terre-battue. Et le voilà: demi-finaliste à domicile, aux Internationaux de France, devant son public. Roger, de son côté a effectué un match très pâle. Très peu de premiers services réussis: dans le filet ou faute, peu de balles de break, ou alors contre lui… Federer a joué un tennis digne d’un top 50, et loin de son niveau. «J’étais en forme. Je le répète, le mérite revient à Jo», a déclaré le Bâlois à l’issue du match. On reconnaît ici le fair-play typique du monde du tennis, et particulièrement de Federer. Mais en réalité, même s’il était en forme physiquement, son tennis, lui, était loin d’être « en forme ». « Avec mon coach on a beaucoup parlé, on a essayé de voir comment Federer joue sur terre battue et pourquoi Rafa réussit si bien face à lui. J’ai essayé de faire la même chose et ça a fonctionné. », a quant a lui expliqué Tsonga après sa victoire éclatante, après ce match où il a dicté le jeu au MAÎTRE. Un grand Jo, c’est ce qu’on a vu hier, face à un petit Roger, qui ne faisait pas le poids. 

La France entière, aujourd’hui, se prend à rêver d’une victoire Française à Roland, en cette année où les amateurs de tennis repensent avec nostalgie à cette dernière victoire Française à Roland Garros, il y a 30 ans, celle de Yannick Noah face à Wilander. Mais pour aller jusque là, il faudra que Jo parvienne à battre David Ferrer, excellent sur terre-battue, en Espagnol qui se respecte, et qui, comme notre français, n’a pas perdu de temps sur les courts depuis le début du tournoi, puisqu’ils ont tous les deux remporté tous leurs matches en trois sets. S’il remporte cette demi-finale, Tsonga sera le premier Français depuis Leconte en 88 à aller en finale à Roland Garros. C’est tout ce qu’on lui souhaite!

 Voici maintenant ce que j’aurais écrit, moi, Ribisel, si ce cher ami ne m’avait pas lancé ce défi, ce test, quoi!

Roger, mais ROGER, QUOI!!! C’est quoi ce cake?? Bouffé en 3 sets par Jo, toi qui n’avais jamais été battu par un Français en dix participations à Roland! T’as pas honte? Tu aurais au moins pu avoir le style de le perdre en 5 sets, quand même! Et moi qui avais pronostiqué ta victoire après un match accroché de genre de celui de Stan Wawrinka contre Richie Gasquet… Tu imagines un peu ma déception… Tu nous as fait un mauvais match. très mauvais, même… Tous ces services dans le filet, toutes ces fautes directes, double-fautes, bales trop longues…. Tellement indigne de toi! Où est passé le MAÎTRE ROGER? Que lui est-il arrivé? Jusqu’à la fin, j’ai espéré, mais non.
Je suis quand même contente pour Jo, qui mérite sa victoire, et qui nous offre le rêve de voir un Français à nouveau gagner à Roland Garros, et même tout simplement en Grand Chelem, chose que je n’ai jamais vue…  Je suis maintenant à fond derrière notre Français, et j’espère qu’il ira jusqu’au bout. S’il a battu Roger, il peut tous les battre. Ferrer va être compliqué, mais pas impossible (forcément, puis qu’impossible n’est pas Français! 🙂 ). Mais la suite, la finale, quoi, risque d’être très accrochée, surtout si c’est contre Nadal ou contre Djoko. J’espère plutôt Wawrinka, en fait, mais pour cela, il faudrait que le Suisse batte Rafa ET Djoko.Sauf si Haas sort le Serbe. Compliqué, donc… Mais qui sait? Si Jo a pu battre Roger, après que Monfils a battu Berdych… Pourquoi ne pas rêver à une victoire de Tsonga? Alors, cette année sera-t-elle celle de Jo-Wilfried?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s