Quand la Laïcité est poussée à son paroxysme et quand elle en devient injuste.

Encore des injustices en France? Non, impossible, n’est-ce pas? Et pourtant… Ma petite expérience personnelle me prouve le contraire. Et là, ce ne sont pas les pauvre immigrés de cités qui sont les victimes de législations vaseuses…

Ma petite sœur vient de passer le bac. Et elle l’a eu haut la main, puisqu’elle a obtenu une mention Très Bien (Au passage, Ptite soeur, je suis très fière de toi!). Elle devrait donc recevoir une bourse au mérite, pour l’aider à financer la suite de ses études. Sauf que, comme moi, et comme la plupart des enfants dits « précoces », le système scolaire « normal » ne lui était pas adapté. Et mes parents ont décidé de la mettre dans un lycée hors contrat, pour qu’elle puisse apprendre des méthodes de travail qui lui correspondent, comme ils l’avaient fait pour moi, puis pour une autre de mes soeurs. Sauf que voilà: obtenir le bac en sortant du hors contrat prive de bourse au mérite. Pire encore: tout le temps passé au sein d’une école hors-contrat prive les familles de la bourse sur critères sociaux pour leur enfant. Ainsi, mes parents, pour nous mettre dans cette école et nous assurer un avenir que nous n’aurions pas pu nous construire sans cela, se voient priver d’une source de revenus dont ils ont besoin, et à plus forte raison lorsqu’ils doivent payer l’école « plein pot »…

Faudrait quand même pas trop que l’élite française qui sort des écoles cathos soit derrière sponsorisée par l’État…!

Publicités

Marion, BRAVO et MERCI!

Marion Bartoli, est la nouvelle star du tennis Français et mondial, nouvelle championne de Wimbledon… Mais Marion Bartoli est également celle qui a réussi a me faire vibrer, cette année, au cœur d’un Wimbledon dans l’ensemble plutôt décevant. Pas du tout addict à son jeu, moi qui préfère un tennis plus à l’ancienne, plus doux, je suis forcée d’admirer la performance de notre Française. Chauvinisme? Sans doute un peu: je n’ai pas été aussi enthousiasmé par la surprise Schiavone, en 2009. Mais cette surprise-là, la surprise Marion, elle, a été magique.

Ton travail, Marion, ta persévérance, et ta fougue dans ce tournoi, après cette période difficile où nombreux ont été tes détracteurs et plus nombreux encore, tes ennuis, m’ont bluffée et impressionnée. Merci de t’être battue jusqu’au bout, d’avoir donné tout ce que tu avais, d’avoir su prouver à des gens qui, comme moi, ne te pensaient plus c

apable d’une victoire, et encore moins en Grand Chelem, que tu valais quelque chose, que tu en avais à revendre, que tu n’étais pas au bout de tes capacités. Merci pour le tennis Français, merci pour le tennis tout court. Et merci pour le rêve que tu as envoyé pendant ce Wimbledon exceptionnel par beaucoup d’aspect, mais par dessus tout par ta victoire!

Welcome Inna

Inna Schevchenko, Miss Femen, Miss-regardez-mes-seins, Miss-tronçonneuse-de-Crucifix, Miss-je-hais-tout-ce-qui-fait-la-France (ou du moins la faisait), vient de se voir octroyer l’asile politique en France par ce cher Flamby et ses sbires. C’est vrai qu’à part les seins, notre Président a beaucoup en commun avec cette blonde excitée…

 Mais voilà. Qui, en France, quel citoyen sain d’esprit voulait accueillir cette fille, dont chacun sait qu’elle n’apportera rien à notre pays ? L’asile politique, oui ! Pour n’importe Imagequi, non, et pour une nuisible de son espèce ! Que va-t-elle faire, ici ? Elle le dit elle même : la France n’est pour elle qu’un « choix stratégique ». Mais la France, on y vient par amour, pas par intérêt, et encore moins pour « développer [un] mouvement » pour lequel on a besoin d’une base fixe et stable. La France n’est pas un QG. Et encore moins, le gouvernement devrait s’en souvenir, un QG d’extrémistes. Or c’est ce que sont ces hystériques, et c’est ce qu’elles se targuent d’être: des extrémistes. Notre pays, tellement « extrêmophobe », se contredit totalement, se laisse envahir par une idéologie qui s’oppose à sa mentalité.

Faut-il rappeler cet événement qui a conduit Inna à s’expatrier précipitamment ? Cette fameuse croix orthodoxe sciée sur la Place de l ‘Indépendance qui lui a valu d’être recherchée par les autorités ukrainiennes… Croix qui, rappelons-le, avait été dressée en mémoire des victimes des massacres de Staline… Au-delà, donc, de la profanation d’un symbole religieux, c’est également un mépris profond pour toute une population massacrée qu’a affiché Inna. Mais tout va bien : Staline n’a jamais commis de crime contre l’humanité, et puis lui, au moins, était de gauche ! Bienvenue en France, Inna, et que la Force de la Gauchitude athée et anticléricale soit avec toi !