Mon petit point sur les municipales, ou mes quelques raisons de râler pendant l’entre-deux tours

Aujourd’hui, je fais un petit florilège des différents comportements, réflexions, allocutions, et tout ce genre de choses, qui m’exaspèrent, pendant cet entre-deux tours des élections municipales. Et il y en a quelques uns qui justifieraient le retour de la peine de mort sur notre territoire… <second degré> <– je précise, on ne sait jamais… 

Tout d’abord, les hurlements de la gauche face à la montée du Front National. Ce PS qui crie au scandale alors qu’il est le premier responsable de cette exacerbation des idées opposées aux leurs, ce PS qui crie à l’assassinat organisé de la démocratie, alors que lui même l’extermine en refusant de voir que les Français hurlent leur ras-le-bol, ce PS qui appelle, pour faire respecter leur sacro-sainte « démocratie », à tout faire pour que le FN n’obtienne pas de siège en mairie, alors même que le vote pour le FN est la preuve même qu’il reste encore un peu de voix au peuple dans notre pays… Ce PS, donc, me rend folle de rage. Quelle incohérence! Quelle folie, même! Pour s’opposer à un parti, il tue la démocratie. Car ôter à ses électeurs la possibilité de voter pour eux, c’est empêcher une partie des Français de s’exprimer. Et empêcher les électeurs dudit parti auquel ils sont opposés d’obtenir par les urnes ce qu’ils demandent, c’est aussi mépriser la démocratie. Et le tout, en se targuant de sauver notre pauvre France. Mais oui.

Ensuite, cette connerie du PCD. Je sais, c’est mal de dire des gros mots, mais là, « bêtise » ou « ânerie » ne suffit pas. Boycotter NKM, c’est donner Paris à Hidalgo. Qu’est ce qui est pire? La gastro ou la peste ET le choléra? NKM, je ne l’aime pas. Mais si j’étais parisienne, j’irais voter pour elle plutôt que d’avoir Hidalgo à la tête de la ville. Pour le coup, le PCD aurait du prendre sur lui. Ok, Nathalie n’a pas été ultra cool avec eux, et même carrément grossière. Mais appeler à voter contre elle, cela veut dire mettre fin à la présence concrète du PCD dans le paysage politique français, parce que cela va très probablement mettre fin à la collaboration avec l’UMP. Bref, big fail du PCD.

 

Troisième point, et après je m’arrête parce que j’ai un plan détaillé à rendre dans 4 jours et que je n’ai pas fini le bouquin, c’est les petites phrases minables de Najat Vallaud Belkacem. La nana qui croit que sa belle gueule et ses tailleurs Zadig & Voltaire (« Made in France … ou pas…) lui permettent de dire tout et n’importe quoi. À moins que ce ne soit son appartenance au Parti. Exemple:

 « Honnêtement, quand on sait ce qu’est le programme et les thèses du Front national, quand on sait que ce parti (..) comporte dans ses listes un bon nombre de candidats fascistes – j’invite tous les électeurs à aller regarder de qui on parle exactement, qui se sont d’ailleurs fait connaitre en réclamant un camp où concentrer les Roms, en comparant Mein Kampf et le Coran … – quand on sait quel est le programme du FN pour les municipalités … !C’est quoi le programme ? Obliger tous les enfants dans les cantines à manger du jambon ? Obliger les bibliothèques municipales à s’abonner au journal Minute ? On a connu le FN à la tête de certaines municipales dans les années 90, on sait ce que ça a donné le népotisme, les affaires, le surendettement des villes … L’heure est grave et j’aimerais que les grands partis républicains aient un discours clair sur ce qu’ils pensent du FN. »

Comment lui expliquer que la question n’est pas là, qu’elle déplace le débat, et que les Français se foutent du jambon à la cantine? (Pour la petite histoire, j’ai un jour accompagné mes cousins à l’école un vendredi de Carême. Le menu étant « rôti de porc », ils avaient demandé à avoir un oeuf dur à la place, comme le peuvent les petits musulmans qui ne mangent pas de porc. Et cela leur avait été refusé). Quant à avoir le journal Minute dans les bibliothèques, je ne vois pas pourquoi cela devrait être interdit, quand on y trouve Libé, organe du PCF, le canard enchaîné ou Charlie Hebdo…  Bref. La question n’est pas là. Madame la bombasse-du-gouvernement extrapole complètement. Et calque sur les gens les idées qu’elle s’en fait, en grossissant vulgairement les traits qui ne lui plaisent pas. Et invente des pseudos articles de programme municipaux complètement absurdes qui ne peuvent que choquer. Mais cela, c’est exactement ce que l’on appelle de la désinformation, pour ne pas dire du mensonge. Quant à appeler les grands partis à avoir un avis sur le FN, c’est très très con. Parce qu’ils en ont tous un, d’une part, et que, d’autre part, à l’heure de la fin du bipartisme français, le FN EST un grand parti, en France. Que l’on trouve ça cool ou non. (Je précise ici que je ne suis pas une frontiste fascisante ou quoi que ce soit. Je me réjouis cependant de la montée en puissance de ce parti, qui exprime le peu de liberté d’expression qui nous reste, et représente un gros pied de nez à notre gauche nationale. Pour ne pas dire une quenelle… 😉 )

Bref. Le comportement des politiciens, pendant cet entre-deux-tours, me semble, une fois de plus, et pour changer un peu de l’admiration que je leur porte hors période électorale ( <second degré> <– même topo) , franchement lamentable, si ce n’est « minable », pour reprendre les mots de Jean-Marc Ayrault au sujet de Gérard Depardieu, que je commence à sérieusement envier de vivre à l’étranger…

Publicités

2 réflexions sur “Mon petit point sur les municipales, ou mes quelques raisons de râler pendant l’entre-deux tours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s