Fidélité, adultère, droit et morale: roman illogique…

Lire la suite

Publicités

Hugo, Tocqueville, ces incompris…

Cher bachelier,

Toi qui a planché sur Hugo l’année dernière au Bac de Français puis l’as démonté (bêtement) sur les réseaux sociaux,
Toi qui as étudié Tocqueville cette année en philo, et lui as réservé le même sort qu’à notre Victor national,
Toi qui, enfin, a galéré sur la question M de l’épreuve d’Anglais et en exiges le retrait de la notation,

Permets moi de te dire que le Bac n’est pas une interro écrite. Que si tu n’es pas capable de répondre aux questions, de rédiger une dissertation, de commenter un texte, tu n’es pas non plus capable, pour l’instant, de faire des études supérieures. Que pleurer parce que c’est difficile ne changera rien (et en plus, ce n’est PAS difficile!). Que ce n’est pas la seule question M qui t’empêchera d’avoir ton bac si tu as suffisament travaillé toute l’année pour le garantir la moyenne dans toutes les matières. Qu’au lieu de faire des pétitions pour gagner un point sur ta copie d’anglais tu ferais mieux de préparer les épreuves suivantes pour y récupérer ce fameux point. Que les profs sont déjà très sympas dans la notation des épreuves, et que donc, ton Bac, en vrai, tu vas l’avoir. Que si tu n’es pas capable, enfin, d’apprécier des textes comme ceux d’Hugo ou de Tocqueville, ni de déduire du contexte la signification d’un pauvre mot d’anglais, tu risques fort, même en obtenant ton Bac, de te retrouver rapidement en difficulté, dans tes études ou dans ton travail.

Je n’ai rien contre toi, cher Bachelier. J’ai moi-même passé le Bac il n’y a pas si longtemps, et je doute que le niveau de l’examen soit tellement plus mauvais aujourd’hui qu’il y a cinq ans. En 2011, quand j’ai passé le Bac, le taux de réussite était au-dessus de 85%. Alors je pense que tu peux, toi aussi, faire partie de cette grosse majorité de diplômés, sans pour autant rédiger des tweets de ce type: « Victor Hugo tu pu vraiment enfoiré , avec ton crépuscule du cul là ! » (sic.), (Cela dit, vu l’orthographe de ce tweet, je peux comprendre qu’on ait des difficultés en Français…) ou encore « Tocqueville frère la chatte à ta maman à écrire des textes comme ça ».

Cher Bachelier, prends-toi en main! On ne t’a rien demandé d’impossible. Juste un peu de travail et de réflexion, et au fond, quoi de plus normal pour un examen? Allez, bon courage pour la suite, travaille bien, réfléchis, fais preuve d’intelligence et de maturité, et tu l’auras ton Bac! Comme tout le monde!

Adieu , Arthaud, Vastine, Muffat, ambassadeurs de France auprès du monde entier

10 morts, 8 Français, 3 champions… Lourd bilan. Lourd tribut. La France est émue, la France est triste. Camille Muffat, Alexis Vastine, Florence Arthaud, trois représentants de la France, sont morts cette nuit.

Et c’est pour cela que la France entière est sous le choc. Pas seulement le monde du sport, ni seulement les familles des victimes. Toute la France. Parce que ces deux femmes et cet hommes étaient nos ambassadeurs. Ils contribuaient à la grandeur de notre pays, et à la fierté que nous pouvions en tirer.

Je ne reviendrai pas sur la carrière de chacun ; les grands médias l’ont déjà fait, je ne vais pas les paraphraser. Mais je veux quand même leur rendre mon petit hommage de Française lambda, qui a perdu ses portes-drapeau, ses ambassadeurs.

photo : www.lesechos.fr

C’est Camille Muffat que je « connaissais » le mieux, parmi ces trois sportifs. Je découvre un peu le parcours des autres à travers cette tragédie. Chacun d’entre eux a été, dans sa discipline, un serviteur de l’image de la France. Chacun d’entre eux a été un exemple, par leurs qualités, leur travail, leur simplicité, et leur humilité, aussi.

La retraite anticipée de Camille Muffat m’avait laissée complètement bouche-bée, et j’avais été impressionnée par sa capacité à placer ses priorités là où elle le souhaitait, en toute simplicité et toute humilité. Sa jeunesse lui laissait cette fraîcheur, cette liberté de décision. Sa mort m’a particulièrement atterrée lorsque j’ai réalisé qu’elle avait l’âge de ma grande sœur. C’est si tôt pour mourir…

Mes pensées vont aussi aux proches d’Alexis Vastine, et notamment sa famille, qui vient de perdre un deuxième enfant en deux mois, après le décès de Célie, la sœur d’Alexis, le 3 janvier dernier.

Quant à Florence Arthaud… Je conclurai cet article avec ses propres mots : « « Quand on est en mer, seule dans l’immensité, on sent qu’il existe quelque chose chose d’immense, d’éternel. »

Qu’ils reposent tous en paix.

Ma tristesse, ma peur… #CharlieHebdo

Je ne peux pas dire que #JeSuisCharlie. Je suis trop opposée à leur ligne éditoriale pour cela. Mais je suis, moi aussi, une Française attaquée. Je ne suis pas morte dans cet attentat. Mais je fais partie des 66 millions de Français blessés au coeur par les balles tirées hier. Je suis triste, ce matin, et j’espère par dessus tout que les types qui ont tiré ces coups de feu, qui ont assassiné nos concitoyens et attaqué notre Liberté chérie, soient punis à la mesure de la gravité de leur acte. Cela, tout le monde l’espère, je le sais. Mais qu’il est bon de l’exprimer, de l’écrire… Les mots volent, les écrits restent, et le soutien que j’apporte à Charlie Hebdo, malgré nos différences nettes d’opinion, malgré toutes les réserves que je peux avoir quant à leur façon de caricaturer, ce soutien que j’apporte à Charlie, donc, je veux qu’il reste. Le soutien d’une étudiante, catholique, de droite, pas tout à fait le genre des lecteurs de Charlie, sans doute… Mais je suis avant tout Française, comme Charlie. Et comme, je l’espère, tous les Français aujourd’hui, j’ai observé la minute de silence, et comme, je l’espère, tous les cathos de France, je vais prier pour les victimes, pour ceux qui restent, pour la France, pour les terroristes. Que faire de plus, à ma petite mesure? Je ne suis pas Ahmed Merabet ou Franck Brinsolaro, les duex flics morts pour la France hier. Je ne suis que moi, Ribisel, alors je vais faire ce que Ribisel peut.

10406702_10152954212842171_1865083024770383679_n

Mais Ribisel a peur. Oui, je deviens islamophobe, au sens éthymologique du terme: non pas de haine, mais de la peur. De la peur de l’Islam. Je sais, il ne faut pas faire d’amalgames entre les djihadistes et les musulmans en général. Je le sais, et je ne les confonds pas. Seulement, quand on voit ce que certains peuvent faire au nom de l’Islam, comment ne pas en avoir peur? Non pas que tout le monde peut faire cela au nom de l’Islam! D’ailleurs, ils n’étaient que trois. Mais ces trois là, plus Mohamed Merah, plus ceux de Joué-les-Tours et Dijon, plus tous ceux de l’État Islamique qui terrorisent le Moyen-Orient… Tous ceux-là, qui agissent au nom de l’Islam, ou du moins de ce qu’ils pensent être l’Islam, tous ceux-là, si on les rassemble, deviennent très nombreux. Et voilà pourquoi j’ai peur de l’Islam. Peur parce que nul ne peut savoir qui est un musulman pacifique et qui est un djihadiste, parce que l’amalgame s’impose malgré moi à ma pensée et que je ne parviens pas à m’en défaire, parce que la vue d’un barbu (alors que ce n’est peut-être qu’un malheureux hipster!) ou d’une femme voilée m’agresse… J’ai peur de l’Islam pour ce que certains font en son nom, mais aussi pour ce qu’il suscite en moi: la peur de l’autre, la méfiance vis à vis de la différence…

Je ne veux haïr personne, je voudrais être compatissante envers tous, victimes comme meurtriers. Mais je ne peux pas.
Je deviens schizophrène.

Quand Taubira fait la loi…

9 mois ferme et cinq ans d’inéligibilité.C’est la peine dont a écopé Anne-Sophie Leclère, ex-membre du FN (dont elle a été exclue), pour avoir comparé Sa Grandeur Mme Taubira à un macaque. C’est une peine plus grave que celle qui a été infligée à un homme qui a tenté de kidnapper et violer une fillette de huit ans, à Vesoul, en 2011. Mais bon, une fillette de huit ans, c’est pas très, grave, elle n’est ni noire, ni ministre de la justice… Et son agresseur n’était probablement pas un frontiste. Ni même un ex-frontiste.

Mais la justice deux-poids-deux-mesures qui a cours en France depuis quelques temps ne s’arrête jamais. Que cette comparaison soit raciste, je ne le nie pas. Mais que cette peine soit aussi démesurée, cela, je ne me l’explique pas. Ou du moins pas par la logique. Il est vrai que la peine appliquée est la peine requise en cas de « Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse ». Mais quand on voit que pour une tentative d’agression sexuelle sur mineur, la peine requise par la loi est de 5 ans d’emprisonnement ferme, et quand on sait qu’aujourd’hui, les peines sont de plus en plus réduites, faute de place dans les prisons et du fait du laxisme ambiant dans lequel nous pataugeons, il me parait plus cohérent d’enfermer les personnes dangereuses pour la société que les personnes qui font uniquement preuve de connerie. Collez-leur une grosse amende pour les calmer, rendez-les inéligibles, si vous voulez, mais il y a un moment où il faut arrêter de pousser mémé dans les orties et prendre conscience de sa propre connerie. Et pour essayer de garder un peu de crédibilité  le peu de crédibilité qu’il vous reste, prenez sur vous. Quitte à vider les prisons, videz-les des personnes qui, si on les fait taire, ne nuiront plus, pour y mettre celles qui, si on ne les enferme pas, nuiront encore!

La connerie n’est pas un crime. Le laxisme peut en devenir un. L’incohérence, aussi. Cette dame n’avait pas à établir cette comparaison honteuse. Mais la justice française n’avait pas à en faire un cake de cette ampleur, ni à pénaliser le FN d’une amende  de 30 000€. Depuis quand un parti est-il responsable des conneries de ses membres? A-t-on condamné le PS suite aux frasques de DSK? Non. Et d’ailleurs, la justice n’avait pas à le faire. Alors voilà. C’est pas parce qu’on est ministre de la justice qu’on fait ce qu’on veut, en fonction de ce qui nous arrange! Évidemment, que cela arrange le PS de condamner lourdement une personne qui a appartenu au FN, évidemment, que cela l’arrange de faire payer le FN! C’est l’ennemi à abattre, c’est bien connu! Et pour un délit aussi « de droite » que le racisme, quel signe fort! Vraiment la Gauche est vainqueur, elle est fière de sa petite magouille, mais croit-elle vraiment que nous sommes assez stupides pour ne pas nous rendre compte de l’aberration? Pour ne pas voir que cette condamnation est toute politique et absolument plus juridique?

Le PS a-t-il conscience de « faire le jeu du FN », en le diabolisant tellement que cela en est grossier, et en le rendant chaque jour davantage « ennemi public du Parti », et donc en lui attirant, de ce fait, la sympathie de tous les blasés du socialisme pataud et inactif?

Les cocos et leur allergie aux riches : l’exemple parisien

« Pas moins de 35% des assujettis à l’ISF vivent à Paris. Sans justice fiscale, Paris deviendra un ghetto de riches », affirme Mme Nicole Bonnet, présidente du groupe communiste à la mairie de Paris, pour justifier la mise en place de nouveaux impôts sur les logements parisiens. Paris, un « ghetto de riches »… Comment lui expliquer que ce n’est pas tout à fait le chemin que prend la Capitale, mais que 14% de la population parisienne vit sous le seuil de pauvreté (jusqu’à 40% dans certains arrondissements !! ), selon une étude du compas parue au début de l’année? Est-ce que cette dame, cette élue, se rend compte de ce qu’elle dit ? Est-ce qu’il faut donc que les riches disparaissent du paysage français, pour ne laisser que les pauvres ? Cela n’a pas de sens ! En tant qu’élue, elle doit avant tout souhaiter la croissance des citoyens, et pas le contraire! Et surtout, oeuvrer dans ce sens là. Cette phrase n’a décidément aucun sens. Passe pour la première partie: je la crois sur parole. Mais parler de « justice fiscale » pour parler de la sur-taxe des personnes les plus aisées, c’est vraiment ridicule. Ces personnes sont riches ? Fort bien. Grand bien leur en fasse. Mais que l’on ne s’étonne pas, si on les taxe encore, en plus de l’ISF, qu’ils aillent s’ouvrir des comptes en Suisse, qu’ils votent de plus en plus à droite pour préserver leurs biens, etc.

Dois-je rappeler à Mme Bonnet que la propriété privée est l’un des droits fondamentaux de l’homme, que la loi française le défend ( « Le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue pourvu qu’on n’en fasse pas un usage prohibé par la loi ou les règlements » – Article 544 du Code civil), et que pénaliser les personnes les plus aisées n’est pas en accord avec le respect dû à ces droits ? 

Porter haut ses couleurs : interdit en France quand on est étranger. #NanMaisAllôQuoi

Nice. Estrosi, UMP, Football, Algérie, violences… On mélange tout ça, et hop, on a un arrêté municipal qui interdit « l’utilisation ostentatoire » de drapeaux étrangers pendant tout le mondial de football. Ok, tout va bien. Je veux bien que M. Estrosi veuille éviter dans sa ville les dérives que nous avons vues à Paris, Lyon, Marseille, ou encore dans le Nord de la France. J’admets aussi que la Côte d’Azur accueille de nombreuses personnes issues de l’immigration, susceptibles de créer les mêmes types de désordres malvenus. Mais je trouve que cette mesure est stupide, inadaptée et irréfléchie. Si la seule absence d’un drapeau pouvait empêcher des débordements, ça se saurait, et on aurait pu éviter de nombreuses rixes par le passé. Au contraire, cette mesure va exacerber cette identité forte du peuple algérien et de ses représentants sur le sol français. 

C’est par ces mots qu’Estrosi a justifié sa décision: «Depuis le début de la Coupe du monde, nous sommes malheureusement confrontés à des comportements intolérables qui nuisent à la tranquillité publique. On ne peut accepter ces débordements! Ils sont l’exemple de la perte d’autorité de l’Etat». Ok. Sauf que Nice n’a absolument pas été théâtre de tels comportements, ou alors, de façon très limitée, voire marginale. Cette stigmatisation n’amènera rien de bon, c’est certain. Et je doute, en outre, que cette règle soit respectée, ce soir. Si l’Algérie l’emporte face à l’Allemagne, les drapeaux seront de sortie. Et si elle perd, rien n’empêchera les plus agressifs des supporters de créer le désordre s’ils le souhaitent. C’est absurde que de penser le contraire. 

Si l’affichage du drapeau algérien a accompagné les violences du match précédent, il ne les a néanmoins pas CAUSÉS. S’ils sont liés, ce n’est pas par une relation de cause à effet, mais par un lien de personnes. Estrosi est-il si aveuglé qu’il ne s’en rende pas compte? Cette mesure est ridicule, et ne remplace clairement pas quelques régiments de CRS!