Quand Taubira fait la loi…

9 mois ferme et cinq ans d’inéligibilité.C’est la peine dont a écopé Anne-Sophie Leclère, ex-membre du FN (dont elle a été exclue), pour avoir comparé Sa Grandeur Mme Taubira à un macaque. C’est une peine plus grave que celle qui a été infligée à un homme qui a tenté de kidnapper et violer une fillette de huit ans, à Vesoul, en 2011. Mais bon, une fillette de huit ans, c’est pas très, grave, elle n’est ni noire, ni ministre de la justice… Et son agresseur n’était probablement pas un frontiste. Ni même un ex-frontiste.

Mais la justice deux-poids-deux-mesures qui a cours en France depuis quelques temps ne s’arrête jamais. Que cette comparaison soit raciste, je ne le nie pas. Mais que cette peine soit aussi démesurée, cela, je ne me l’explique pas. Ou du moins pas par la logique. Il est vrai que la peine appliquée est la peine requise en cas de « Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse ». Mais quand on voit que pour une tentative d’agression sexuelle sur mineur, la peine requise par la loi est de 5 ans d’emprisonnement ferme, et quand on sait qu’aujourd’hui, les peines sont de plus en plus réduites, faute de place dans les prisons et du fait du laxisme ambiant dans lequel nous pataugeons, il me parait plus cohérent d’enfermer les personnes dangereuses pour la société que les personnes qui font uniquement preuve de connerie. Collez-leur une grosse amende pour les calmer, rendez-les inéligibles, si vous voulez, mais il y a un moment où il faut arrêter de pousser mémé dans les orties et prendre conscience de sa propre connerie. Et pour essayer de garder un peu de crédibilité  le peu de crédibilité qu’il vous reste, prenez sur vous. Quitte à vider les prisons, videz-les des personnes qui, si on les fait taire, ne nuiront plus, pour y mettre celles qui, si on ne les enferme pas, nuiront encore!

La connerie n’est pas un crime. Le laxisme peut en devenir un. L’incohérence, aussi. Cette dame n’avait pas à établir cette comparaison honteuse. Mais la justice française n’avait pas à en faire un cake de cette ampleur, ni à pénaliser le FN d’une amende  de 30 000€. Depuis quand un parti est-il responsable des conneries de ses membres? A-t-on condamné le PS suite aux frasques de DSK? Non. Et d’ailleurs, la justice n’avait pas à le faire. Alors voilà. C’est pas parce qu’on est ministre de la justice qu’on fait ce qu’on veut, en fonction de ce qui nous arrange! Évidemment, que cela arrange le PS de condamner lourdement une personne qui a appartenu au FN, évidemment, que cela l’arrange de faire payer le FN! C’est l’ennemi à abattre, c’est bien connu! Et pour un délit aussi « de droite » que le racisme, quel signe fort! Vraiment la Gauche est vainqueur, elle est fière de sa petite magouille, mais croit-elle vraiment que nous sommes assez stupides pour ne pas nous rendre compte de l’aberration? Pour ne pas voir que cette condamnation est toute politique et absolument plus juridique?

Le PS a-t-il conscience de « faire le jeu du FN », en le diabolisant tellement que cela en est grossier, et en le rendant chaque jour davantage « ennemi public du Parti », et donc en lui attirant, de ce fait, la sympathie de tous les blasés du socialisme pataud et inactif?

Publicités

Les cocos et leur allergie aux riches : l’exemple parisien

« Pas moins de 35% des assujettis à l’ISF vivent à Paris. Sans justice fiscale, Paris deviendra un ghetto de riches », affirme Mme Nicole Bonnet, présidente du groupe communiste à la mairie de Paris, pour justifier la mise en place de nouveaux impôts sur les logements parisiens. Paris, un « ghetto de riches »… Comment lui expliquer que ce n’est pas tout à fait le chemin que prend la Capitale, mais que 14% de la population parisienne vit sous le seuil de pauvreté (jusqu’à 40% dans certains arrondissements !! ), selon une étude du compas parue au début de l’année? Est-ce que cette dame, cette élue, se rend compte de ce qu’elle dit ? Est-ce qu’il faut donc que les riches disparaissent du paysage français, pour ne laisser que les pauvres ? Cela n’a pas de sens ! En tant qu’élue, elle doit avant tout souhaiter la croissance des citoyens, et pas le contraire! Et surtout, oeuvrer dans ce sens là. Cette phrase n’a décidément aucun sens. Passe pour la première partie: je la crois sur parole. Mais parler de « justice fiscale » pour parler de la sur-taxe des personnes les plus aisées, c’est vraiment ridicule. Ces personnes sont riches ? Fort bien. Grand bien leur en fasse. Mais que l’on ne s’étonne pas, si on les taxe encore, en plus de l’ISF, qu’ils aillent s’ouvrir des comptes en Suisse, qu’ils votent de plus en plus à droite pour préserver leurs biens, etc.

Dois-je rappeler à Mme Bonnet que la propriété privée est l’un des droits fondamentaux de l’homme, que la loi française le défend ( « Le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue pourvu qu’on n’en fasse pas un usage prohibé par la loi ou les règlements » – Article 544 du Code civil), et que pénaliser les personnes les plus aisées n’est pas en accord avec le respect dû à ces droits ? 

« La démocratie n’est jamais acquise »

AVERTISSEMENT: Je re-rappelle que je ne suis pas raciste, fasciste, antisémite, frontiste, LePeniste, et que cet article n’est que le fruit d’une réflexion suscitée par des FAITS, et non par l’opposition à des idées. Et je précise que je fais partie des quelques 25% des jeunes de moins de 35 ans à être allée voter, mais pas des 30% de cette même tranche d’âge à avoir voté FN. 

« Je suis là pour montrer aux gens qu’il faut voter, qu’il ne faut pas laisser les autres penser à sa place. La démocratie n’est jamais acquise ». C’est en ces mots qu’un jeune manifestant contre le score du FN a répondu aux questions du journal Le Monde, lors de la « Marche contre le F Haine », qui s’est déroulée hier, 29 mai, dans plusieurs villes de France. 

Je suis assez d’accord avec le fait qu’il ne faut pas laisser les autres penser à sa place, et aussi avec le fait que la démocratie n’est jamais acquise. J’y reviendrai. Cela dit, je trouve bien prétentieux d’affirmer que sa seule présence (et celle de ses copains) va faire voter les gens au prochain scrutin. Ce n’est pas quelques centaines de personnes (environ 1200 dans toute la France, selon les chiffres officiels) qui font voter les gens. C’est plutôt les 25% d’électeurs du FN qui vont les faire bouger pour les prochaines élections. Ils auront au moins eu ce mérite.

Pour en revenir à la suite des propos de cette jeune personne de 20 ans, bien sûr, « il ne faut pas laisser les autres penser à sa place ». Mais ce n’est pas à coups de « il faut / il ne faut pas » que l’on va faire changer les choses, que l’on va faire grandir la France. Non. Clairement pas. Les Français en ont plein le dos, de ces discours moralisateurs, de ces conseils, de ces consignes de comportement, et surtout, de cette classe politique indigne et pourrie. Et ce n’est pas le fait de ne pas voter qui fait penser les autres à notre place. Le fait de ne pas voter laisse aux autres le droit de s’exprimer à notre place. Ce n’est pas la pensée, qui est aliénée, mais l’expression de ces idées.

« La démocratie n’est jamais acquise », c’est vrai également. La preuve: il y a encore des gens pour manifester contre les résultats d’une élection démocratique… Je n’approuve pas ces résultats, et je ne pense pas non plus qu’ils sont représentatifs des idées de la majorité des Français. Mais tel est le résultat de ce scrutin, et manifester contre ne mènera à rien, en tout cas pas avant les prochaines élections. Et encore: une manif n’a jamais empêché qui que ce soit de voter contre les personnes de son choix. L’abstention, pour moi, ce n’est pas un obstacle à la démocratie: les abstentionnistes sont, pour la plupart, ceux qui auraient voté blanc, étant en désaccord avec l’ensemble des politiques proposées, ou encore, ceux qui se désintéressent de la vie politique du pays. La démocratie, c’est laisser le choix au peuple, me semble-t-il. Le peuple a donc le choix de laisser sa voix à d’autres. Cela fait partie des limites de ce système politique: chaque régime a ses limites, et la démocratie ne fait pas exception. La démocratie n’est jamais acquise, non. Parce qu’il ne faut pas se leurrer: la démocratie est chimérique. L’idéal est trop haut. Mais ce n’est certainement pas en manifestant contre le résultat d’un scrutin que cela va changer les choses. Au contraire. La démocratie, même imparfaite, ça se respecte.

Un jour, les politiciens seront cohérents…

 »  En quoi la «théorie du genre» peut-elle aider à changer la société?

La théorie du genre, qui explique «l’identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets. »

(Interview de Najat Vallaud-Belkacem, 20 Minutes  , 31 août 2011) 

Mais soudain, la même NVB nous explique que pas du tout, « le gender n’existe pas »! On trouve cette vidéo sur son site officiel, suivi de ce paragraphe grandiose et si risible:  » L’occasion d’une mise au point sur une pseudo-théorie du genre et l’éducation à l’égalité dès le plus jeune âge. Retrouvez en vidéo la question et la réponse de la ministre. A partager largement !« 

Ce n’est plus à présent qu’une lubie de l’extrême droite, une invention de tous ces fascistes pour justifier leurs descentes dans la rue, toutes ces pétitions envoyées au Parlement Européen, leurs actions et mobilisations pour défendre la famille traditionnelle. Mais bien sûr. Et tous ces médias gauchisants qui dénoncent une « intox » monumentale (Le Monde) , niant l’évidence. QUI, en toute honnêteté, nierait l’existence de cette idée, théorisée par l’Américaine Judith Butler? Cette théorie existe bel et bien. Et elle justifie toutes les formes de sexualité. Elle est donc bien pratique pour l’éducation à la tolérance des enfants, puisqu’elle permet de leur démontrer qu’elles se valent toutes, et sont toutes dans la nature des choses. Allez expliquer aux enfants, quand ils auront grandi et seront arrivés en terminale, pourquoi leur programme de philo (notamment le chapitre sur la différence entre nature et culture…) s’oppose totalement à cela. Ou alors, pourquoi ne pas boycotter la philo? Au point où on en est, on n’est plus à ça près!

Alors oui, peut-être, un jour, nos politiciens seront cohérent… Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui ils ont cours d’éducation sexuelle.

De la logique et l’hypocrisie implacable de nos gouvernants

« Le Sénat a décidé d’imposer la devise de la République « liberté, égalité, fraternité » et le drapeau tricolore, au fronton des écoles, collèges et lycées, dans le cadre du projet de loi pour la refondation de l’école dont il a commencé mercredi l’examen des articles. » (le parisien). Cette nouvelle m’a fait bien marrer, il faut le dire. Pourquoi? mais parce que c’est ridicule, de vouloir enseigner aux enfants des valeurs républicaines que l’on est soi-même incapable de vivre et de mettre en application! c’est quand même pas mal scandaleux, de tenter de se donner une image d’exemplarité (« regardez comme je suis bien! j’apprends aux enfants comment on est un bon français! liberté, égalité, fraternité seront à leur bouche dès leur plus jeune âge! »), alors que tout prouve à grands cris le contraire!

Et mettre les enfants à l’école dès leurs 3 ans, Messieurs les Sénateurs, sachez que n’importe quel manuel de psycho de l’enfant pour débutant le déconseille! renseignez-vous, avant d’agir! prenez conseil! mais n’imposez pas, par vos lois, votre idéologie à l’enfant! l’éducation de base, c’est à la famille de la donner (oui, vous savez, ce truc bizarre, la famille… Un papa, une maman et leur progéniture!), pas à votre système éducatif vaseux et idéologique, qu’on se le dise! cohérence, que diantre!! on parle de transparence, mais cela ne commence-t-il pas d’abord et avant tout par une cohérence entre la réalité et les décisions?

Liberté, Liberté chérie, combats avec tes défenseurs!

Ce cher Pierre Bergé… Quand s’arrêtera-t-il ? Nouveauté de l’homme d’affaire : Il faut « faire soigner  » les maires qui refuseraient de célébrer des mariages homosexuels. C’est sûr qu’avoir une pensée différente de la sienne et de toute sa Gauche, c’est une tare, une maladie, un fléau ! Mieux que les faire soigner, c’est les interner qu’il faudrait ! Monsieur Bergé, que je respecte profondément malgré nos différends et malgré l’agressivité, voire la violence, dont il fait preuve dans ses propos à l’encontre des opposants du mariage pour Tous, est allé trop loin, dans ce cas précis.

« Le président François Hollande, que j’admire, a fait une erreur en parlant de la liberté de conscience. « . Parce qu’en effet, pour Monsieur Pierre Bergé, la liberté de conscience est réservée à une élite : celle qui pense comme lui. Celle qui, comme lui, se targue de grandeur d’âme, d’oubli de soi pour le seul bien commun, mais qui, en réalité, ne se préoccupe que de son orgueil personnel.

 » Il n’y a pas de liberté de conscience vis-à-vis des lois de la République. On doit les appliquer et puis c’est tout « , continue-t-il, en écho à ce slogan de la Révolution Française, période de faste, de paix, et de grandeur françaises par excellence : «  Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté « . Si dans le pays même dits « des Droits de l’Homme » (appellation de plus en plus mensongère, n’en déplaise à notre Gauche nationale), l’opposition n’a plus droit à la Liberté, que devient l’essence même de la Liberté ? Et que devenons-nous ? Qu’advient-il de notre dignité humaine , finalement, qui consiste en grande partie en l’exercice de la liberté ?

Je rappelle pour l’histoire que ce même Pierre Bergé s’exprimait en ces mots il n’y a pas si longtemps, en 2004 : « Nous demandons aux maires de France [d’enfreindre la loi pour] célébrer des unions entre personnes du même sexe. » . Tout à fait normal, n’est-ce pas ? Quel front, tout de même, de se placer ainsi au-dessus de la loi, cette loi qui tend à garantir le bien de la société, qui garantit les bonnes relations entre les citoyens…

Cela ne vous choque-t-il pas, vous, citoyens Français, héritiers de la Révolution Française, héritiers de ceux qui se sont battus pour obtenir un peu de Liberté, cette Liberté même qu’aujourd’hui on tente de nous ôter jusqu’à ce qu’elle a de plus intime : la conscience ? Français, levez-vous ! Ceci n’est pas une exhortation à aller manifester ou quoi que ce soit. Je vous appelle simplement à conserver intacte votre conscience, à bichonner votre pensée, vos opinions, à les défendre quoi qu’il arrive. Et surtout, à ne pas vous laisser endoctriner par la démagogie totalitaire des hommes influents de ce pays. Prenez conscience de votre citoyenneté, cette citoyenneté française dont vous devez être fiers, et qui vous garantit -par héritage mais aussi par la loi- la liberté de penser et d’expression, la liberté de conscience, la Liberté de penser par vous même !

« Vous avez fait avancer l’Égalité », ou le Mensonge d’État du gouvernement

Aujourd’hui, c’est le retour des râleries et des geulantes traditionnelles de Ribisel! Parce qu’aujourd’hui, j’ai la haine. Grave la haine, même. Vous allez vous dire « ça y est, c’est r’parti, elle va nous bassiner avec ses histoires de jeune catho de droite pas contente! », et vous aurez raison. Là, il faut vraiment que je dise tout ce que je n’ai pas pris le temps d’écrire ces dernières semaines. Et puis j’ai fini mon petit mémoire, donc je peux bien fêter ça!

Pourquoi  râler? Parce que ce soir, notre société sera officiellement décadente. Je précise, à toutes fins utiles, que ce ne sont pas les homosexuels qui en sont la cause, mais bien le gouvernement qui légifère sur ce qui n’a pas lieu d’être légiféré. Qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit, et -par pitié!- ne me taxez pas d’homophobie!!  Et puisque c’est la mode d’accuser, en ce moment, moi aussi, je vais procéder à mes petites accusations.

J’ACCUSE donc le gouvernement d’être une bande de planqués. Surtout ce cher François Hollande, qu’on n’a pas vu réagir au soulèvement national provoqué par son noble combat pour respecter les promesses faites pendant sa campagne présidentielle. (Au passage, lui, je l’accuse aussi de ne se focaliser que sur ce qui n’est pas urgent, ce qui n’est pas indispensable au salut de la France, qui a besoin de rigueur, d’austérité, de quelqu’un de couillu (pardonnez-moi l’expression… Mais n’est-ce pas véritablement de ça que nous avons besoin??) pour la diriger. ) J’accuse en outre tous ces gauchistes invétérés de mener un politique destructrice, qui ne peut que conduire à une France lamentable. Je veux dire, encore plus lamentable que là tout de suite maintenant. Et c’est déjà pas rien.J’accuse le gouvernement Français de camoufler ses dysfonctionnements, ses erreurs, ses petits soucis de patrimoine par des accélérations de procédures au Parlement. Je l’accuse également de manipuler les médias, de procéder à de honteux mensonges d’État au sujet de l’opposition des Français à votre loi pourrie!

Oui, je me lâche, je suis agressive, je suis peut-être même méchante. Mais franchement, j’en ai marre. Marre de devoir faire attention à ce que je dis de peur d’être traitée de raciste extrémiste, néo-nazie, fasciste, homophobe, et tout ce genre de choses. Non, moi tout ce que je suis, c’est de plus en plus gauchophobe. Autant, auparavant, j’avais un peu pitié de ce gouvernement de paumés, autant maintenant, la Charité chrétienne ne me suffit plus: je les exècre. Parce qu‘ils se foutent du peuple. Tout ce qui leur importe, c’est de rester dans l’histoire. D’être ceux qui auront fait « avancer l’égalité » (Tu parles, Charles!). D’être ceux qui auront changé la société. Cool. Ça c’est vraiment trop bien. S’assurer la postérité par des lois iniques, bravo! Brillant!

Je rage! Et je ne suis pas la seule! Tous ces gens, qui comme moi manifestent pacifiquement, tous ces Veilleurs, dans la France entière (plus d’une vingtaine de villes « contaminées » en moins d’une semaine!!) ils ragent, eux aussi. Et pourtant, nos armes sont les mots, les chants, la littérature et les bougies. Peut-on en dire autant du gouvernement, qui arme des bataillons de CRS contre nous, qui infiltre des flics en civil dans nos manifestations, lesquels ont pour mission de nous rendre agressif, de nous discréditer. Est-ce honnête, de faire ça? Est-ce démocratique???

Je tweetais, hier, avec un certain @MikeFouks, qui m’écrivait: « pour une fois qu’on a un président qui est fidèle à son programme… respectez la démocratie! » Ouais. C’est ce que je fais, justement! N’est ce pas respecter la Démocratie que de faire parler le peuple? Ne suis-je pas le peuple, moi? Ne suis-je pas citoyenne? Votante? À la fin, j’aimerais que l’on m’écoute! Que l’on respecte ma citoyenneté, et toutes ces belles valeurs républicaines dont on se targue! On défend à corps et à cris l’institution de cours de morale laïque dans les écoles. Soit. Mais que va-t-on enseigner aux enfants? Que la morale, c’est de mépriser l’opposition? Que la morale, c’est d’imposer ses lois quoi qu’il arrive? Que la morale, c’est que l’égalitarisme passe outre l’égalité? Que la morale, c’est de gommer toutes les différences entre hommes et femmes? AU SECOURS!!

Il n’existe plus de Liberté au pays de la Liberté! Il n’existe plus de Droits de l’Homme au pays des Droits de l’Homme! Il n’existe plus de France même!  On confisque des drapeaux français à des manifestants devant l’Assemblée Nationale, on fait taire des jeunes citoyens qui chantent des chants d’espérance, on gaze des enfants, on pousse des jeunes filles dans les escaliers des stations de métro. Mais tout va bien. La loi sera votée ce soir. L’égalité est sauvée.

MAIS QU’EN EST-IL DE LA LIBERTÉ?? Liberté d’expression, liberté de manifester (et surtout, que nos manifestations soient reconnues…), liberté même de PENSER… Nous les avons perdues. Merci, Taubira. Merci, Flanby. Merci, Jean-Marc, Manuel, et tous les autres! (Mais ne croyez pas que tout cela ne nous fera oublier vos petits soucis de comptes en Suisse et de pseudo-transparence!)