Porter haut ses couleurs : interdit en France quand on est étranger. #NanMaisAllôQuoi

Nice. Estrosi, UMP, Football, Algérie, violences… On mélange tout ça, et hop, on a un arrêté municipal qui interdit « l’utilisation ostentatoire » de drapeaux étrangers pendant tout le mondial de football. Ok, tout va bien. Je veux bien que M. Estrosi veuille éviter dans sa ville les dérives que nous avons vues à Paris, Lyon, Marseille, ou encore dans le Nord de la France. J’admets aussi que la Côte d’Azur accueille de nombreuses personnes issues de l’immigration, susceptibles de créer les mêmes types de désordres malvenus. Mais je trouve que cette mesure est stupide, inadaptée et irréfléchie. Si la seule absence d’un drapeau pouvait empêcher des débordements, ça se saurait, et on aurait pu éviter de nombreuses rixes par le passé. Au contraire, cette mesure va exacerber cette identité forte du peuple algérien et de ses représentants sur le sol français. 

C’est par ces mots qu’Estrosi a justifié sa décision: «Depuis le début de la Coupe du monde, nous sommes malheureusement confrontés à des comportements intolérables qui nuisent à la tranquillité publique. On ne peut accepter ces débordements! Ils sont l’exemple de la perte d’autorité de l’Etat». Ok. Sauf que Nice n’a absolument pas été théâtre de tels comportements, ou alors, de façon très limitée, voire marginale. Cette stigmatisation n’amènera rien de bon, c’est certain. Et je doute, en outre, que cette règle soit respectée, ce soir. Si l’Algérie l’emporte face à l’Allemagne, les drapeaux seront de sortie. Et si elle perd, rien n’empêchera les plus agressifs des supporters de créer le désordre s’ils le souhaitent. C’est absurde que de penser le contraire. 

Si l’affichage du drapeau algérien a accompagné les violences du match précédent, il ne les a néanmoins pas CAUSÉS. S’ils sont liés, ce n’est pas par une relation de cause à effet, mais par un lien de personnes. Estrosi est-il si aveuglé qu’il ne s’en rende pas compte? Cette mesure est ridicule, et ne remplace clairement pas quelques régiments de CRS! 

Publicités